Lire

Retrouvez ici les ouvrages annoncés dans la rubrique Lire.

LES OISEAUX D’EAU HIVERNANTS EN FRANCE

En hiver, les oiseaux d’eau se rassemblent dans des régions tempérées ou tropicales ce qui permet de les dénombrer plus facilement. Les informations collectées lors du comptage Wetlands ont permis d'identifier des zones humides bénéficiant de mesures de protection. En France, ce sont plus de 1 500 observateurs qui recensent les oiseaux d’eau sur plus de 500 zones humides côtières et continentales.

Auteurs multiples – LPO – 22 pages – à télécharger sur bit.ly/2DMci90

AFFRONTER LA 6E EXTINCTION

À partir du constat alarmant de l'extinction des espèces, ce numéro envisage d'autres façons de penser nos relations au vivant et d'affronter la 6e extinction, en croisant les regards de spécialistes de la conservation de la nature, d'artistes et de chercheurs en sciences humaines. Comment retisser des liens et une sensibilité à la biodiversité ? Composer avec le sentiment de perte et retrouver une capacité d'agir.

Revue Billebaude – Éditions Glénat, Fondation François Sommer – 96 pages – 20 euros

Terres

Lors de sa 6e Plénière à Medellin (mars 2018), l'IPBES, homologue du GIEC sur les questions de biodiversité, a adopté un rapport d'évaluation mondiale sur la dégradation et la restauration des terres. Cette dégradation est un phénomène dit « systémique », qui touche tous les pays du monde (France comprise) sous des formes diverses : érosion, perte de fertilité, contaminations, dégradation de la biodiversité et des services écosystémiques... Les facteurs directs les plus déterminants sont l'expansion rapide des zones de culture et d'élevage (surtout intensifs), des zones urbaines, des infrastructures et des mines, au détriment des espaces naturels préexistants qui sont détruits et de leurs occupants indigènes qui sont chassés. Le processus est principalement piloté par la hausse de la démographie mondiale et la généralisation des modes de consommation à l'occidentale, et accéléré par le changement climatique et la paupérisation des populations locales. Arrêter cette dégradation serait un investissement très rentable et a contrario la laisser perdurer coûterait très cher à l'humanité et ferait exploser les migrations économiques et climatiques. Des solutions sont possibles mais la fenêtre d'opportunité pour agir est d'environ 10 ans. Lu par Gilles Landrieu

Dégradation et restauration des terres – IPBES – à lire : www.ipbes.net/assessment-reports/ldr

Hippocampes, une famille d’excentriques

Saviez-vous qu’il existe plus de 40 espèces d’hippocampes dans le monde ? Que chez eux, ce sont les mâles qui portent les bébés ? Que l’Hippocampe pygmée des gorgones ne dépasse pas 2 cm ? Dès 2005, Patrick Louisy débute ses premiers projets de recherche participative autour des hippocampes, rejoint bientôt par le collectif du CPIE Bassin de Thau coordinateur du projet Hippo-THAU. Depuis plus de dix ans, des dizaines de bénévoles contribuent ainsi à ce programme et ont permis de récolter des résultats inédits, mis en lumière par cet ouvrage. Au fi l des pages, à travers des illustrations et des photographies de naturalistes passionnés, le lecteur percera les mystères de l’hippocampe. Où vit-il ? Comment se déplace-t-il ? Que mange-t-il ? Quelles menaces doit-t-il braver ? Quelles sont les initiatives pour sa préservation ? Véritable immersion au coeur de la diversité de la nature, ce livre présente de nombreux développements scientifi ques et ludiques qui captiveront autant les naturalistes aguerris que les enfants ou les simples curieux de nature. Lu par Aurélien Daloz.

Hippocampes : une famille d’excentriques – Patrick Louisy – Co-édition CPIE Bassin de Thau & Biotope – 228 pages – 35 euros

ESPÈCES EXOTIQUES ENVAHISSANTES

La présence d’espèces envahissantes a des conséquences écologiques, mais aussi économiques et sanitaires négatives. Le Parc du Verdon propose un guide technique avec des fiches afin que chacun puisse participer à la lutte contre les espèces envahissantes, en évitant d’utiliser ces espèces pour les jardins, les espaces verts, les ronds points, les espaces publics…, et en éliminant les espèces déjà présentes.

Auteurs multiples – PNR du Verdon – 50 pages – à télécharger sur bit.ly/2GsYnZv

ABEILLES EN LIBERTÉ

Une revue grand public au service des abeilles et de la biodiversité, engagée, novatrice et participative, qui apporte des réponses et nous aide à changer notre rapport à la nature en général, aux pollinisateurs en particulier, en explorant toutes les alternatives possibles. Une revue pour initier des liens entre les acteurs de terrain et accompagner des solutions nouvelles.

Auteurs multiples – Terran magazines – 68 pages – 9 euros

POULPES, SEICHES ET CALMARS

Les céphalopodes sont futés, colorés, rapides comme l’éclair, bizarres, exaltants. Pas étonnant que ces merveilles du monde sous-marin fascinent les hommes depuis des milliers d’années. Camouflage éclair, nage à réaction, autant d’étonnants talents qui assurent leur survie et les rendent si passionnants à étudier.

Auteurs multiples - Éditions Ulmer – 50 pages – 30 euros

LE GRAND TÉTRAS

La présente monographie est consacrée au Grand Tétras, espèce présente dans les vieilles forêts du Jura, des Vosges et des Pyrénées. En forte régression sur notre territoire, le Grand Tétras est considéré comme une « espèce parapluie » : de la conservation de son habitat dépend la protection de nombreuses autres espèces.

Bernard Leclercq, Emmanuel Menoni – Éditions Biotope – 352 pages – 35 euros

LES NOUVELLES TECHNOLOGIES DANS L'ETUDE DES MILIEUX

De plus en plus de gestionnaires d’espaces naturels font appel aux nouvelles technologies. En milieux humides, elles s’avèrent de véritables alliées en apportant un nouveau regard. Leur application aux milieux naturels étant récente, de nombreuses démarches sont encore testées et des outils développés pour répondre aux demandes et besoins croissants des gestionnaires.

Auteurs multiples – Fédération des CEN – 20 pages – à télécharger sur bit.ly/2TBr3m4

AGRO-ÉCOLOGIE ET TRAME VERTE ET BLEUE

Cette publication présente des retours d’expériences réussies d’acteurs de la biodiversité et du monde agricole illustrant les bénéfi ces mutuels entre production agricole et biodiversité. De la parcelle à l’échelle territoriale, elle aborde le sujet sous l’angle des continuités écologiques dans les espaces bocagers et pour les milieux arborés, humides et aquatiques.

Auteurs multiples – Agence française pour la biodiversité – 12 pages – à télécharger sur bit.ly/2TB6pFD

LA FLORE REMARQUABLE DES BOUCHES-DU-RHÔNE

Destiné aux botanistes et aux amoureux des plantes, l’ouvrage intéressera également les gestionnaires et les aménageurs, les habitants et les visiteurs du département, curieux de découvrir son patrimoine naturel. Le lecteur est transporté dans l’histoire de la botanique locale, le contexte biogéographique, le climat, la géologie, et les enjeux de conservation de ces milieux naturels. 

Auteurs multiples – Éditions Biotope – 464 pages – 35 euros

WILDLIFE PHOTOGRAPHER OF THE YEAR 2018

Sélectionnées par un jury international pour leur qualité artistique et leur originalité parmi plus de 45 000 autres, elles représentent le travail de photographes de 23 nationalités. Cette collection d'images présente différents styles, techniques et visions constituant aussi bien une vitrine de la photographie naturaliste mondiale qu'un hommage à toutes les facettes de la nature.

Auteurs multiples – Éditions Biotope – 160 pages – 34 euros

Combat

Les mouvements en faveur de la nature se developpent dans la plupart des pays occidentaux depuis la fin du XVIIIe siecle. Proteiformes et redoutables a definir, ils partagent finalement tous le meme objectif : construire un monde meilleur. Cet enjeu, qui est avant tout politique, releve aussi de questions sociales, economiques, culturelles, car vouloir sauvegarder l’environnement, c’est s’interroger sur la repartition des richesses, le role des regulations, l’expression des citoyens, la modification des modes de vie, etc. Autant de themes qui sont abordes ici a travers l’analyse de la pensee d’acteurs incontournables – de Reclus et Rousseau a Malthus ou Veblen – et la presentation d’evenements emblematiques – comme la contamination au mercure du site de Minamata, au Japon, ou le periple du cargo-poubelle Khian Sea. Au final, c’est toute la question du progres social que les combats pour la nature placent au coeur du debat.

Les combats pour la nature. De la protection de la nature au progres social – Valerie Chansigaud – Editions Buchet Chastel – 256 pages – 20 euros

Nous avons perdu 60 % des populations de vertébrés

Entre 1970 et 2014, les populations de vertébrés ont chuté de 60 % au niveau mondial et de 89 % dans les tropiques, l’Amérique du Sud et l’Amérique centrale. Les espèces n’ont jamais décliné à un rythme si rapide, aujourd’hui cent à mille fois supérieur à celui calculé au cours des temps géologiques. Agriculture intensive, dégradation des sols, surpêche, dérèglement climatique, pollution plastique : les principales menaces, comme la perte et dégradation de leurs habitats et la surexploitation, sont liées aux activités humaines. La demande en ressources naturelles tout comme en énergie explose. L’empreinte écologique mondiale, qui mesure l’impact des activités humaines sur les ressources naturelles, a triplé en un demisiècle. L’impact de l’Homme est aujourd’hui si fort et généralisé qu’il engendre une disparition de la vie sauvage sur Terre. En s’attaquant au capital naturel de la planète, l’humanité se met en danger. La stabilité de notre économie et de notre société dépend de la nature et des services qu’elle nous fournit gratuitement. Si l’on devait payer pour de l'air frais, de l’eau potable, pour l’alimentation, le montant serait estimé à 125 000 milliards de dollars par an. Nous avons besoin de la nature pour nous développer et pour survivre : un tiers de la production alimentaire mondiale dépend des pollinisateurs.

Auteurs multiples – WWF – 480 pages – rapport complet à télécharger sur bit.ly/2qzxFnQ

SAUVONS LES ANIMAUX !

Combien y a-t-il d’espèces animales sur Terre ? Pourquoi l’alouette est-elle menacée ? Pourquoi la forêt amazonienne est-elle en danger ? Comment se porte la Baleine à bosse ? Pourquoi le corail blanchit-il ? Combien reste-t-il de kakapos ? Quelles sont les solutions pour les sauver ? Un livre pop-up animé pour tout savoir sur les animaux menacés et découvrir comment les protéger.

Florian Kirchner & Rémi Saillard – Éditions Nathan – 32 pages – 13 euros

COMME UNE OMBRE

Après sept années de suivi, le résultat en images nous plonge dans l’intimité du sauvage et nous rappelle combien notre patrimoine naturel nous est proche et pourtant méconnu. Ce voyage nous fait découvrir la richesse absolue de nos massifs alpins et une certaine harmonie naturelle entre prédateurs et proies qui se côtoient au quotidien.

Sébastien de Danieli – Éditions Mokko – 176 pages – 39 euros

NUIT DES CÉVENNES

Avec des photographies somptueuses et sensibles, c’est une immersion en images au coeur de ces nuits cévenoles. La tête dans les étoiles et les pieds dans l’herbe humide, l’expérience de la nuit est totale, brute et entière. Cinq regards croisés qui nous montrent la nécessité de ce moment particulier pour la faune, la flore et l’homme.

Auteurs multiples – Co-édition Parc national des Cévennes & éditions du Rouergue – 160 pages – 35 euros

RECUEIL D’INITIATIVES RÉGIONALES EN FAVEUR DE LA BIODIVERSITÉ

Considérée comme un territoire très riche d’un point de vue naturaliste, notamment par la diversité des paysages et des milieux, la région Nouvelle-Aquitaine est aussi riche du nombre des acteurs impliqués dans la biodiversité et des initiatives pour la préserver. Il s’agit de les porter à connaissance du plus grand nombre. •

Auteurs multiples – Agence régionale de la biodiversité – 124 pages – à télécharger sur bit.ly/2yUgbqL

ATLAS DES AMPHIBIENS ET REPTILES DE MARTINIQUE

Les amphibiens et les reptiles des îles de la Caraïbe composent une faune parmi les plus menacées au monde. La prise de conscience de la fragilité de ces espèces est très récente et il faut saluer l’émergence de projets dédiés à la conservation de cette faune. Lorsque ces initiatives sont soutenues elles allument une lueur d’espoir quant à l’avenir de ces animaux passionnants.

Maël DEWYNTER – Éditions Biotope – 192 pages – 25 euros

ARIÈGE NATURE

En vous laissant guider à travers les grands types de paysage, vous (re) découvrirez la richesse et les spécificités du patrimoine naturel ariégeois. Loin d’être exhaustif, ce livre présente plus de 300 espèces avec de belles photos et des illustrations variées à travers neuf chapitres par type de paysage avec des éléments de compréhension de géomorphologie.

Auteurs multiples – Éditions Association naturaliste de l’Ariège – 240 pages – 32 euros

PAULILLES

Au pied des Albères, entre Argelès et Port-Bou, la côte se découpe en caps, anses, ports abrités des tempêtes, ensemble de reliefs à surprises, chacun masquant celui qui le suit ou le précède le long d’un parcours aux mille virages : c’est la côte Vermeille. Dans un repli de la montagne, se tient Paulilles, entre Béar et Oullestreil, deux caps offerts à tous les vents. Cet ancien site industriel, fondé par Alfred Nobel, a fabriqué de la dynamite de 1870 à 1984. Acquis par le Conservatoire du littoral en 1998, sa réhabilitation a été portée par le conseil départemental des Pyrénées-Orientales avec la participation de l’Europe, de l’État et de la région Occitanie. Le conseil départemental en assure aussi la gestion depuis 2008. Grâce à cette renaissance, un patrimoine historique, social et paysager exceptionnel est partagé avec les anciens ouvriers, les familles, les écoles, les randonneurs, les naturalistes, etc. Avec cet ouvrage, le site de Paulilles fête ses 10 ans et explore son histoire et son avenir.

Auteurs multiples – Éditions Trabucaire Eds – 144 pages – 22 euros 

LES PRINCIPALES PLANTES EXOTIQUES ENVAHISSANTES – BASSIN LOIRE – BRETAGNE

Une réédition enrichie de 10 espèces, qui propose à présent 51 fiches de reconnaissance, dans un format maniable et pensé pour le terrain. Elle a été préparée en collaboration avec le groupe de travail du bassin et plus particulièrement l’INRAAgrocampus Ouest et le CBN du bassin parisien. Destiné aux acteurs de terrain, il sera aussi diffusé via les animations territoriales du bassin de la Loire.

FCEN – 116 pages – téléchargeable sur bit.ly/2NFHLx5 

COLLECTIVITÉS & BIODIVERSITÉ : VERS DES INITIATIVES INNOVANTES

Cette étude identifie 15 leviers d’action pour que les collectivités territoriales agissent et innovent en faveur de la préservation de la biodiversité. L’objectif est de fournir aux collectivités, et plus largement à l’ensemble des acteurs des territoires, une source d’information et d’inspiration fondée sur la valorisation des bonnes idées et des bonnes pratiques existantes.

UICN France – 108 pages – téléchargeable sur bit.ly/2sOECmq 

LES OISEAUX DE FRANCHE-COMTÉ

Nous avons aussi atteint l’objectif d’en faire un « beau livre »

Les ornithologues de la LPO présentent pour la première fois un ouvrage regroupant tous les oiseaux de Franche-Comté : nicheurs, hivernants migrateurs, occasionnels, etc. Le livre s’ouvre sur une présentation du territoire de la Franche-Comté et ses spécificités. Ensuite, sont présentées les monographies des 282 espèces d’oiseaux du territoire avec des photographies, cartes et graphiques : le résultat de plus de 2,5 millions d’observations ! Enfin l’ouvrage dresse les enjeux et les bilans de la conservation, tout en s’inscrivant dans une perspective d’avenir. Il nous interroge sur des questions essentielles : Comment évoluent les populations d’oiseaux en Franche-Comté ? Que pouvons-nous en déduire pour l’environnement et le territoire ? Quelles actions de conservation devons-nous mener pour les oiseaux et la biodiversité en général ? Un outil essentiel riche et documenté, permettant de connaître les oiseaux de cette région de l’est de la France. « Nous avons aussi atteint l’objectif d’en faire un "beau livre". Il séduira aussi un public moins naturaliste qui aura plaisir à le feuilleter. Découvrir les oiseaux à travers des photos de qualité et une édition très soignée donnera peut-être envie à certains de se lancer dans l’observation » précise le président de la LPO Franche-Comté, Frédéric Maillot. Bref un ouvrage de référence pour l’avifaune qui s’adresse à tous.

LPO Franche-Comté – Éditions Biotope – 480 pages – 45 euros 

ÉDUQUER À L’ENVIRONNEMENT PAR L’APPROCHE SENSIBLE

Comment restaurer le lien entre l'homme et la nature ? Comment éduquer à l'environnement sans culpabiliser ? Comment mettre en oeuvre des changements durables dans les mentalités et les actes, pour intégrer le respect de notre planète ? Ce livre permet de réenchanter le monde, de retisser des liens avec l'environnement par l'art et l'ethnologie, à travers des ateliers concrets.•

Édith Planche - Éditions Chronique sociale – 492 pages – 24 euros 

ALICE AU PAYS DU CLIMAT

L’auteur nous invite à appréhender les enjeux du réchauffement climatique par le détour de la fiction. En compagnie du lapin blanc en gilet et montre à gousset, Alice passe de l’autre côté du miroir et se retrouve au coeur des modèles utilisés pour comprendre le fonctionnement de la machine climatique ! Un voyage initiatique permettant de saisir des concepts et théories très complexes.

Margret Boysen – Éditions Le Pommier – 396 pages – 21 euros 

STRATÉGIE DE LUTTE CONTRE LES EEE DANS LES ESPACES NATURELS DE NOUVELLE-CALÉDONIE

Cette publication a été élaborée sous la coordination du CEN. Elle a été réalisée en étroite collaboration avec l’ensemble des partenaires locaux, sur la base d’une démarche consultative et collégiale, notamment via la mise en place d’ateliers de travail ou encore la consultation de plus de 300 personnes.

CEN Nouvelle-Calédonie – 108 pages – téléchargeable sur bit.ly/2Mtj2fh