Le Dossier

Drones

Au-delà des apparences
Une révolution est en cours Aperçu

Permettant des suivis réguliers et récurrents, à moindre coût, quels que soient les milieux ou les espèces, les drones ont, au cours des cinq dernières années, révolutionné le suivi environnemental. Les technologies évoluent à chaque instant, et les usages sont multiples et variés. Retours d’expériences.

Le drone permet un suivi régulier du trait de côte (ici, dans la Manche). © Smel

Le drone permet un suivi régulier du trait de côte (ici, dans la Manche). © Smel

Objet volant non identifié à l'horizon Aperçu

L’apparition de drones dans les espaces naturels suscite autant d’enthousiasme que de réticences. Source de progrès mais aussi de risques, cette nouvelle technologie a fait une apparition remarquée dans la gestion des espaces protégés. Yann Kohler travaille sur le sujet depuis quelques années, il a notamment organisé, en mars 2018, avec son association Alparc, une rencontre sur le thème « Drones dans les aires protégées : menaces et opportunités ».

Drone © Sandrine Berthillot - Parc national de la Vanoise

En quelques années, les drones ont conquis l'espace aérien © Sandrine Berthillot - Parc national de la Vanoise

Une législation qui s’adapte Aperçu

Les avancées technologiques permettent aujourd’hui à tout un chacun de piloter un drone et de le faire évoluer autant en ville que dans les espaces naturels. Peut-on voler n’importe où et n’importe comment ? Petit tour d’horizon de la réglementation applicable.

Drone © Arnaud Bouissou - Terra

Les limitations réglementaires de survol par drone figurent sur les cartes aéronoautiques publiées par la Direction générale de l'aviation civile, disponibles sur internet : geoportail.gouv.fr/donnees/restrictions-pour-drones-de-loisir.  © Arnaud Bouissou - Terra

L’Islande, terre de drones ? Aperçu

Perdue au nord de l’Europe, au beau milieu de l’Atlantique, l’Islande est un petit pays d’à peine 300 000 âmes dont l’attractivité touristique ne cesse de croître. Tous les chiffres s’emballent dès que l’on évoque cette destination. De 20 à 30 % de visiteurs de plus chaque année depuis 2012 pour une activité qui représente aujourd’hui près de 23 % du PIB. Des chiffres qui laissent songeurs et qui s’accompagnent d’une explosion des activités de plein air, dont l’utilisation de drones. Qui n’aurait pas envie de fixer les incroyables paysages islandais sur sa carte mémoire afin d’épater ses amis à son retour ? C’est donc logiquement que cette activité s’est développée et il n’est pas étonnant de rencontrer de nombreux touristes, drone en main, prêts à affronter les immensités islandaises…

Des interdictions de survol. © Olivier Scher

En Islande, le développement du tourisme s'est accompagné de la multiplication des drones. De nombreux terrains privés ont alors mis en place des interdictions de survol. © Olivier Scher

Règles d'utilisation d'un drone

L’utilisation d’un drone répond à des règles strictes, suivant quatre scénarios possibles.

Devenir « télépilote » Aperçu

Taper « formation télépilote » sur un moteur de recherche apporte un foisonnement de réponses. Devenir télépilote est-il pour autant aisé ? Pas si sûr. Entretien avec Laurent Thorez, co-fondateur de l’entreprise Prodrones, qui apporte un éclairage sur la formation…

Devenir « télépilote » © Prodrones

Devenir « télépilote » © Prodrones

L’oeil du drone à tout faire Aperçu

Au-delà du suivi des sites naturels, les drones ont élargi les champs des possibles dans le domaine de l’observation et de l’intervention sur les espaces, depuis le documentaire jusqu’à la police.

La baie de l'Aiguillon vue depuis un drone. © DR

La baie de l'Aiguillon vue depuis un drone. © DR

Un domaine en constante évolution Aperçu

La technologie des drones évolue quasi au jour le jour. Des équipements de plus en plus pointus (caméras thermiques, optiques puissantes, drone aquatique, etc.) permettent d’aller toujours plus loin. Pour autant, respect de la réglementation et priorité au non dérangement des espèces doivent rester les maîtres mots.

La captation diurne, réalisée à haute altitude grâce à des drones équipés de caméras à zoom puissant, permet de vérifier l’état d’avancement de la nidification des busards. © Écosphère - Prodrone 2018

La captation diurne, réalisée à haute altitude grâce à des drones équipés de caméras à zoom puissant, permet de vérifier l’état d’avancement de la nidification des busards. © Écosphère - Prodrone 2018