Moments forts pour 2011

 

Espaces naturels n°33 - janvier 2011

Edito

Nathalie Kosciusko-Morizet
Ministre de l’Écologie, du développement durable, des transports et du logement

Depuis sa création en 1997, l’Atelier technique des espaces naturels est un relais précieux pour la mise en réseau et la professionnalisation des acteurs du patrimoine naturel. En cette fin d’année internationale de la biodiversité, un nouvel élan lui est donné avec la publication, le 17 novembre dernier, d’un arrêté interministériel qui élargit sa composition et son champ d’intervention, et qui le proroge jusqu’en 20171.
Cette « ouverture », que nous avions souhaitée, est une bonne nouvelle. La diversité des espaces protégés et des gestionnaires, la montée en responsabilité des collectivités territoriales sur la nature, le renforcement du rôle de l’Europe, l’accroissement de la prise en compte de la biodiversité dans les politiques publiques, imposaient en effet que l’on rénove les orientations stratégiques.
Je me réjouis que l’Aten ait relevé ce défi de la refondation, qu’incarnent aujourd’hui les nouvelles adhésions de six collectivités, quatre établissements publics et trois associations. Cette recherche de synergie entre les différents acteurs du patrimoine naturel fait d’ailleurs écho à la démarche de révision de la Stratégie nationale pour la biodiversité. Son adoption sera un moment fort de l’année 2011.
L’occasion nous sera également donnée de valoriser le travail fait en faveur des territoires protégés, sur terre et en mer, de la mise en œuvre de la Trame verte et bleue, de l’observatoire national de la biodiversité, du système d’informations sur la nature et paysage, puis encore de la filière des métiers de la biodiversité et des services écologiques. Les avancées sont en nombre, et elles ont su profiter des compétences de la communauté de travail qui a rassemblé autour de l’Aten près de 5 000 professionnels de la nature. Nous avons là un atout de taille, qui doit permettre à la France d’exporter son savoir-faire en matière d’ingénierie des espaces naturels.
À la veille de l’année des outre-mers français, je tenais enfin à saluer le travail des membres du programme Terres Mers ultra-marines. Nous continuerons à soutenir cette heureuse initiative, qui compte parmi les innovations du Grenelle de l’Environnement.

 

1. L’arrêté rend officel l’élargissement de l’Aten à dix-neuf membres (voir liste complète ci-contre) avec l’arrivée de l’Office national de la chasse et de la faune sauvage, l’Agence des aires marines protégées, l’Office national des forêts, Rivages de France, des régions et des départements, la Ligue pour la protection des oiseaux, le Réseau des Grands Sites de France…