Scolaires

Conjuguer art et nature auprès des enfants

 
Le Dossier

Sébastien Ansel, éducateur nature, sebastien.anim@eden62.fr

La nature est un musée à ciel ouvert qui se décline en autant d'approches artistiques qu'il y a d'âmes sensibles. Consciemment ou non, nous avons tous une corde sensible à faire vibrer. Avec le public scolaire, c'est une approche particulièrement pertinente.
Lors des balades proposées avec les classes de maternelle, l'approche art et nature est particulièrement bien utilisée.

Lors des balades proposées avec les classes de maternelle, l'approche art et nature est particulièrement bien utilisée. © Eden 62

Dans une petite école du Pas-de-Calais, les enfants voient depuis la cour de récréation la Réserve naturelle régionale du plateau des landes. Elle fait partie de leur quotidien sans forcément qu'ils soient conscients du patrimoine naturel qui la constitue. Ils ont toujours connu le site, certains parents aussi lorsqu'ils étaient enfants, mais ils n'y vont plus. Elle est là comme une évidence, et pourtant, ils n'y prêtent plus attention.

S'ÉPANOUIR, ENCOURAGER SON IMAGINATION

Pour renforcer ce sentiment de lien à la nature, l'école participe depuis quelques années à des projets pédagogiques incitant les enfants à venir parcourir les sentiers de cet espace. Lors des balades proposées avec les classes de maternelle, l'approche art et nature est particulièrement bien utilisée.

À cet âge, les enfants utilisent inconsciemment leur spontanéité et les programmes scolaires permettent aux enseignants d'explorer plus facilement cette thématique. Les activitésqui mêlent art et nature apportent des éléments complémentaires aux enseignements.

Les enfants parcourent les sentiers et ils s'arrêtent sur le moindre détail que la nature propose. L'animateur les invite à prêter attention aux éléments naturels qui peuvent les interpeller.

Chaque découverte faite par un enfant incite les autres à ramasser des objets. Ces moments prennent des allures de musée instantané en plein air. Un jour lors d'une balade matinale, les insectes sont de sortie ; les bourdonnements se font entendre, les araignées ont tissé leur toile, le parfum de l'ajonc embaume l'air qui nous entoure. Un papillon passe près de nous, un enfant remarque les détails colorés blancs et orange de cet aurore. Tous les enfants le suivent des yeux, ils pensent qu'il va se poser, il nous survole à nouveau, chacun voit ses couleurs et puis il disparaît derrière les buissons. Cette observation n'a duré qu'un court instant, les enfants ont vu les couleurs et c'est ce qu'ils ont retenu. Le nom du papillon a déjà
été oublié. À partir de cette observation, l'idée a été de profiter de ce petit moment pour en faire un élément de travail. Pour aborder les notions sur le cycle de vie de cette espèce, chaque étape (oeuf, chenille, chrysalide, adulte) a été traduite en salle par la fabrication d'une armature métallique sur socle en bois représentant l'animal. L'art intervient dans cette activité manuelle car le résultat obtenu ne respecte évidemment pas la forme réelle de l'animal. Chaque enfant a son interprétation, certains fabriquent des corps disproportionnés, d'autres imaginent de nouvelles couleurs au papillon. Chaque forme a ensuite été recouverte de papier mâché puis peinte aux couleurs de l'animal. Les produits utilisés sont à la fois simples et sains : colle à base de farine et d'eau.

CRÉER UNE PROXIMITÉ AVEC L'ESPACE NATUREL

Mais c'est surtout dehors que se vit la liaison art-nature. Il est intéressant que les créations soient éphémères et utilisent autant que faire se peut les éléments pris à proximité. Il n'est pas nécessaire de laisser son empreinte sur les sites. C'est aussi un moyen de montrer que la nature n'a pas besoin d'être systématiquement aménagée. L'art éphémère, réutilisé à différents moments de la vie d'un site naturel, peut offrir de nouveaux regards aux visiteurs. Ces oeuvres d'art laissées sur place incitent souvent, à la demande des enfants, les parents à venir voir les réalisations et, indirectement, cela les invite à aller dans la nature. Certains d'entre eux avouent que c'est par ce biais qu'ils sont venus pour la première fois sur le site.

Dans l'animation, tout peut être sujet à l'art. Regarder un enfant se pencher sur une toile d'araignée et l'entendre dire « quel travail ! ». Il est à ce moment précis en train de se demander combien de temps l'araignée a mis pour fabriquer cette oeuvre vitale. Il aura peut-être envie de la reproduire sous une forme artistique avec des branches qu'il aura trouvées sur place. L'instant peut se vivre de façon individuelle : l'enfant exprime ses désirs et son ressenti personnel. Il prend conscience que sa vision artistique a autant de valeur que celle du copain, complètement différente de la sienne. Cela permet d'éveiller le regard sur la recherche d'éléments naturels précis, fidèles à l'objectif de réalisation que l'enfant s'est fixé. La séquence d'animation pourra aussi passer par le collectif : on fait partie d'un groupe et au travers d'un mandala naturel par exemple, on participe à la fabrication de l’oeuvre, chacun y met sa patte dans l'esprit d'une réalisation commune avec les autres.

TROUVER SA JUSTE PLACE

Utiliser l'art permet de guider les enfants vers l'observation – un premier pas pour comprendre que l'homme fait partie de l'écosystème. Affûter son regard sur l'observation de détails dans la nature favorisera le développement de la curiosité chez l'enfant et notamment sur le monde du petit comme la faune du sol. Le promeneur explore une nature concrète sans tableau ou représentation qui s'interpose. Le virtuel s'éteint et la réalité prend en compte tous les aspects de la nature et ses ambiances, le visiteur a la sensation de faire partie du décor, il retrouve sa juste place dans le milieu naturel.

Vous vous baladez fréquemment dans un marais et vous croisez régulièrement le martin pêcheur volant au ras de l'eau, émettant son cri aigu. Partez dans une autre zone humide et votre inconscient vous guidera sur la possibilité de croiser à nouveau cette espèce. Sans le voir, vous l'imaginerez, vous le verrez presque voler au-dessus de l'eau même s'il n'est pas présent. L'artiste permet souvent de développer cette capacité à percevoir des éléments absents d'un paysage, d'où l'intérêt d'une collaboration entre animateur et artiste pour aiguiser le regard.

Pour créer une histoire commune entre l'enfant et la nature, en particulier avec l'espace naturel qui est proche de chez lui, les émotions sont très importantes. Si le moment passé sur le site laisse un bon souvenir, un attachement au territoire se tisse.

IDENTIFIER QUE LA NATURE PROCURE DU BIEN-ÊTRE

Pour tous, quel que soit notre âge, l'approche scientifique vient en complémentarité de toutes les autres approches. Les enfants, comme les adultes, ne sont pas sensibles aux mêmes thématiques, il faut donc dès le plus jeune âge offrir différentes possibilités de vivre des expériences variées. L'approche artistique est une approche complémentaire à d'autres, et contribue à l'objectif de faire de l'espace naturel un espace familier, auquel on est attaché, ou dont on a identifié qu'il procurait du bien-être. L'épanouissement intellectuel lié à la démarche artistique y est expérimenté et marque l'esprit.

Avoir envie de revenir sur un site naturel parce qu'on y a vécu des moments agréables participe aussi d'une autre façon à la préservation de nos milieux.