Résidences

Des laboratoires de recherche et d'expérimentation

 
Le Dossier

Pascal Clerc, directeur du CPIE Littoral basque, cpie.littoral.basque@hendaye.com et Elke Roloff, responsable de la résidence d'artistes, cpielittoralbasque.creation@hendaye.com

Depuis vingt ans, l’ancienne ferme Nekatoenea accueille des artistes en résidence au cœur du domaine d'Abbadia*, propriété du Conservatoire du littoral, dans le site classé de la Corniche basque. Un espace de travail privilégié pour les artistes, l'image d'un site dynamique et innovant pour le gestionnaire, un lieu de lien social pour le territoire.
Les géants de la corniche - Blaise Guirao, artiste en résidence 2012.

Les géants de la corniche - Blaise Guirao, artiste en résidence 2012. © CPIE Littoral basque

Après de nombreuses expériences réussies, et quelques-unes un peu déstabilisantes, les bonnes questions se sont posées : quel est le rôle de l'artiste ? A-t-il sa place dans un espace naturel ? La nature et l'art contemporain peuvent-ils cohabiter ? La création artistique est-elle au service de la valorisation publique de l'espace naturel ? Et le public dans tout cela ? Un simple
spectateur ou un acteur ?

Les artistes accueillis dans des conditions privilégiées sont-ils tenus de produire et de contribuer à la politique culturelle du territoire ? 

UN PEU DE NATURE LITTORALE BASQUE DANS LE MONDE ENTIER

Le travail du CPIE du littoral basque (membres bénévoles et salariés actifs et convaincus) donne vie à l'ensemble des projets d'accueil d'artistes en mettant en place des actions de médiation et de sensibilisation environnementales et culturelles. Un travail important est aussi mené pour mettre en relation l'artiste accueilli avec les structures et réseaux spécialisés afin de favoriser l'intégration du projet dans le territoire. Aux côtés du Conservatoire du littoral, les institutions culturelles et environnementales soutiennent les projets depuis la création de la résidence, apportant ainsi les financements nécessaires et une certaine reconnaissance des actions développées (DRAC, Éducation nationale, région, département, agglomération, Institut culturel basque, communes, et parfois fonds européens ou fondations privées).

Chaque partenaire soutient le ou les projets qui répondent à ses objectifs spécifiques et le programme annuel se constitue ainsi par assemblage de différentes approches complémentaires. En vingt ans, ont été sélectionnés et accompagnés plus de cinquante artistes internationaux d'origines diverses. À chaque fois, cela se traduit par une nouvelle approche sensible, une nouvelle vision exprimée et de nouvelles oeuvres créées. Les habitants rencontrent les résidents, découvrent leur démarche et participent parfois aux processus de création. Les oeuvres produites et les catalogues de fin de résidence s'exposent dans les centres d'art, exportant ainsi un peu de nature littorale basque dans le monde entier.

Les animations au bénéfice des publics ne sont pas rendues obligatoires, mais il est systématiquement demandé à l'artiste que des temps de rencontre soient proposés (visites d'ateliers par exemple). Certains artistes vont plus loin, en intégrant la population dans une démarche de co-création, rendant le projet totalement ouvert et participatif.

LABORATOIRE « ART ET SCIENCES »

Arts plastiques, photo, sculpture, danse, théâtre, littérature se mêlent à la biologie, la géologie, la botanique, mais aussi au patrimoine historique, architectural, à l'océan, au voyage… Nekatoenea devient un laboratoire de recherche et d'expérimentation. Plusieurs projets constituent le programme artistique annuel : résidence de création, de co-création, de médiation, écrivain jeunesse. Les démarches s'adressent aux publics les plus éloignés des pôles culturels urbains. L'objectif, ici, n'est pas de faire venir plus de public sur un site naturel déjà très fréquenté, c'est plutôt la recherche de publics différents ou spécifiques qui nous anime, avec la volonté d'intégrer des populations qui ont peu accès à la culture d'un enjeu social fort. La Fête de la Corniche créée par le département 64 en 2006, populaire et familiale, est devenue un événement incontournable. La présence artistique spectaculaire y émerveille les regards de dizaines de milliers de visiteurs.

Mais est-il possible de demander à un artiste, en quelques semaines, de s’imprégner d'un espace, d'imaginer, de créer, de produire, d'animer, d'exposer, de communiquer, d'éditer, de participer à l'animation culturelle locale et de valoriser notre territoire à l’extérieur ?

Un projet artistique ne peut, à lui seul, répondre à toutes ces attentes. C'est la constitution d'un programme pluridisciplinaire et pluriannuel de plusieurs types de résidences qui permet d'atteindre ces finalités. Résidence de co-création ou de médiation, permettant
de faire un travail au plus près du public, résidence de commande artistique, et résidence de création, chacune apporte, avec sa spécificité, sa contribution à l'ensemble. Pour chaque résidence, le CPIE émet un appel à projet qui définit les critères de sélection et l'intention de la résidence. Les artistes postulent en connaissance de cause et ne sont pas choisis au hasard. Un jury de professionnels de l'art et de représentants du site naturel se réunit pour sélectionner l'artiste en adéquation avec le projet général. Parmi les critères de sélection, sont examinés : le lien avec le territoire garantissant une bonne intégration au contexte local, la présence de temps de création et de médiation obligatoires assurant la qualité artistique et enfin la notion de projet co-construit avec les gestionnaires du lieu. Ces conditions génèrent la valeur ajoutée, l'exhausteur de vie, d'ouverture culturelle et de lien social entre le site naturel, ses gestionnaires et les habitants du territoire.

L'identité « nature » de Nekatoenea est reconnue dans les réseaux d'art contemporain. D'une beauté exceptionnelle, l’espace permet aux artistes de travailler dans des conditions privilégiées en bénéficiant de bourses de travail et d'un accompagnement professionnel. Cela influence irrémédiablement leur pratique et leur carrière. Le site naturel est valorisé parce qu'il est aussi un lieu de création et d'éducation artistique et culturelle. Les artistes et leurs travaux communiquent une image de site naturel de qualité où l'homme agit, crée, loin d'une conservation figée et sclérosante.

La gestion de la propriété du Conservatoire du littoral (66 ha) intègre deux collectivités (commune d'Hendaye et Conseil départemental 64) et l'association CPIE Littoral basque.