Morbihan

La Préhistoire pour renouer avec la nature

 

Espaces naturels n°57 - janvier 2017

Pédagogie - Animation

Pauline Lecomte, médiatrice du patrimoine, association Les Landes

Comment la Préhistoire peut-elle permettre de faire du lien entre l’homme et la nature ? L’association Les Landes* l'utilise comme outil de sensibilisation.
Atelier d'expérimentation archéologique autour de l'allumage du feu.

Ici, patrimoine naturel et patrimoine culturel se rencontrent : la réserve naturelle régionale des landes de Monteneuf et le site mégalithique des menhirs de Monteneuf cohabitent sur le même espace. L'association Les Landes utilise cette situation privilégiée comme contexte à des actions de sensibilisation.

Utiliser la Préhistoire comme outil pédagogique, c'est faire comprendre que depuis toujours, l’homme utilise la nature pour ses besoins : à partir du Néolithique, il modifie son environnement, il devient agriculteur et éleveur et réside dans des maisons. Le lien entre vie quotidienne et nature est ainsi très intense.

La Préhistoire sert de vecteur pour comprendre le site actuel : le fait que le site mégalithique soit au sein de la réserve naturelle n'est pas le fruit du hasard, l’homme défriche, par sa sédentarisation, des parcelles dans la forêt primaire. Et c’est ainsi que les premières landes apparaissent, donnant aujourd’hui son caractère exceptionnel à la réserve naturelle. Landes et mégalithes sont intimement liés, façonnant depuis la nuit des temps un paysage typique et identitaire de Bretagne.

COMPRENDRE PAR SOI-MÊME

Tout au long de l’année, les médiateurs du patrimoine accueillent des scolaires. Les classes Préhistoire se déroulent sur une ou plusieurs journées, un séjour plus long permettant une meilleure immersion, et des activités plus nombreuses.

Les objectifs pédagogiques portent beaucoup sur la découverte et la sensibilisation à la vie des hommes préhistoriques et sur l’évolution du site mégalithique à travers les âges. L’objectif est de conduire les élèves, à partir de leurs connaissances et
leur esprit critique, à comprendre les choses par eux-mêmes. Par exemple, sur les modes de subsistance avec la chasse et la collecte, il est question de paysage, de climat, de saisonnalité, de faune et de flore comme pourvoyeurs de nourriture, de besoin d’itinérance et de vie quotidienne.

Les enfants sont actifs : lors de l'activité chasse-cueillette, ils ramassent des éléments comestibles en forêt et s’initient à la chasse avec des reproductions d’armes. Il s’agit pour eux de comprendre pourquoi et comment ces pratiques existaient. Cet aspect pratique les immerge dans la Préhistoire et permet d’appuyer la partie théorique afin qu’ils se l’approprient au mieux.

Une activité est aussi prévue autour du feu. Il s'agit d'une expérimentation archéologique sur l'allumage du feu : les enfants proposent une hypothèse et la testent immédiatement pour la vérifier. En fonction du résultat, ils adaptent leur technique et s'approchent d'une réalité scientifique.

Pour chacune des activités présentées, les liens Homme-Nature sont mis en évidence et ils sont faciles à comprendre. En effet, chaque matériau et aliment sont clairement identifiables, même par les plus jeunes. Le côté gestion environnementale est ainsi abordé via des thématiques comme l’habitat, le mégalithisme, ou le feu. En effet, par exemple, certaines de ces activités sont grandes consommatrices de bois, d’où la nécessité d’aborder la gestion de l’environnement, essentielle pour préserver leur mode de vie. Cette question concernait tous les domaines de la vie quotidienne et reste d’actualité.

Une partie des animations est également proposée au grand public. Un accueil touristique est développé lors de vacances et week-ends sur le site mégalithique mais aussi dans la réserve naturelle. Bien que le temps d’interaction avec ce public soit plus court, la Préhistoire reste un bon vecteur pour sensibiliser à la nature et en parler.

Notre paysage tel que nous le voyons aujourd'hui est le résultat de multiples changements opérés par les hommes au cours du temps et c’est toute cette histoire que nous pouvons lire aujourd’hui lorsqu’on se projette dans la Préhistoire dans les landes de Monteneuf.

 

*Elle gère aujourd’hui trois sites :
- La Réserve naturelle régionale des landes de Monteneuf.
- Le site archéologique (datant du Néolithique -4500) des menhirs de Monteneuf.
- Le centre de découverte du patrimoine et de l’environnement : le Centre les Landes.