Psychologie environnementale

 
Tour d'horizons
Barbara Bonnefoy, maître de conférences, Université Paris Nanterre La Défense et Laboratoire parisien de psychologie sociale

Cette discipline est apparue en France sous l’impulsion de Claude Levy-Leboyer qui publie, en 1980, un ouvrage intitulé Psychologie et environnement. Elle a pris naissance aux États-Unis avec la publication de l’ouvrage fondateur des psychologues sociaux Proshansky, Ittelson et Rivlin, dans les années 1970 : Environmental Psychology : Man and his physical setting. Les auteurs voulaient répondre aux grandes questions soulevées par les effets de l’urbanisation massive, mais aussi les effets de l’aménagement d’espaces de soins, d’écoles, d’entreprises, sur les comportements et le bien-être.

La psychologie environnementale s’est par la suite développée autour de trois grands thèmes :

les effets de l’environnement physique et social sur les cognitions et les comportements ;
la perception, l’évaluation et la représentation de l’environnement ;
la relation au cadre de vie.

La prise de conscience des citoyens de l’importance de favoriser le bien-être individuel, le lien social, l’accessibilité de l’espace public et des services, le respect et la protection de l’environnement, permettent au psychologue environnementaliste d’avoir toute sa place pour accompagner et soutenir cette évolution de la société vers un développement durable.

C'est dans cet esprit que l’ARPEnv (association pour la recherche en psychologie environnementale) a été créée en 2008, regroupant chercheurs, praticiens et enseignants en psychologie environnementale. Ses objectifs sont de promouvoir le domaine de la psychologie environnementale en France et dans les pays francophones, de faciliter la communication et l’échange des savoirs entre les membres et les autres personnes ou groupes intéressés par les connaissances sur les relations personne-environnement ; de favoriser une approche interdisciplinaire dans l’étude des relations personne-environnement ; de développer les relations entre les divers secteurs de la psychologie environnementale (recherche, enseignement, pratique) et leurs applications.