Coeurs de nature

Gérer un chantier comme un espace naturel

 

Espaces naturels n°51 - juillet 2015

Le Dossier

MMB

Le chantier du terminal méthanier de Dunkerque occupe 56 ha, dont une partie en ZNIEFF. Le maître d'ouvrage concilie intérêt industriel et intérêt écologique en s'appuyant sur des compétences externes.
terminal méthanier.

Zone humide de 20 ha aménagée sur Gravelines par Dunkerque LNG.En arrière plan, à l’horizon, le terminal méthanier. © Dunkerque LNG – Happy Day

Comment l’implantation d'un terminal méthanier a-t-elle pu cohabiter avec une zone de nourricerie pour les limicoles ? Il ne s'agit pas que d'un dossier classique de compensation, le maître d'ouvrage s'est réellement investi en faveur de la biodiversité en s'appuyant sur les experts locaux du domaine : gestionnaires, associations naturalistes, bureau d'étude, mais aussi entrepreneurs avertis.

En effet dès le début du projet, en 2006, un comité d'experts a été mobilisé pour identifier les enjeux. Il a d'ailleurs permis de modifier le plan masse de l'ouvrage. « Il est nécessaire de confier cela à des gens dont c'est le métier, » appuie Sylvain Ringot, directeur technique de Dunkerque LNG *. Les 4 mesures compensatoires majeures ont été définies avec lui et sont évaluées au fil de leur réalisation.

Mais ce sont aussi de petites mesures de bon sens que le comité d'experts a permis d’établir. « Par exemple, ils nous ont dit : la couche superficielle du sol, gardez-la, ça fera une dynamique de recréation de la végétation initiale. » La date de certaines phases du chantier a pu aussi être décalée pour laisser au Pipit farlouse le temps de nicher. Un plan de gestion environnemental du chantier a été mis au point. « Les prestataires l'appliquent sans discuter. Certains viennent d'ailleurs du nord de l'Europe où ils ont l'habitude de travailler à proximité de la nature. » Paradoxalement les terrains à proximité du chantier prennent des allures d'espace naturel : l'accès limité permet un dérangement minimum de certaines zones pour l'avifaune, la chasse y est interdite, et les naturalistes ont la possibilité d'y venir pour suivre la migration. « Mon conseil, c'est vraiment de travailler avec des entreprises spécialisées dans les travaux écologiques. Par exemple le terrassier de la zone humide que nous avons aménagée sur 20 ha, était équipé de matériels spécifiques et ses personnels étaient formés. C'est un réel gage de réussite, nous y avons énormément gagné ! »

 

(*) Dunkerque LNG, filiale du groupe EDF (à 65%), est le maître d’ouvrage du terminal méthanier.